dijous, 3 d’octubre de 2013

Le Périgord médiéval




 

Fermez l'huis

Fermez-lui l'huis au visage,
Mon coeur, à Mélancolie.
Gardez qu'elle n'entre mie
Pour gâter notre ménage.

Comme le chien plein de rage
Chassez-la, je ous en prie.
Fermez-lui l'huis au visage,
Mon coeur, à Mélancolie.

C'est trop plus notre avantage
D'être sans sa compagnie
Car tojours nous tance, et crie,
Et nous porte grand dommage.
Fermez-lui l'huis au vuisage.

Charles d'Orléans (1394-1465)






 

 

 





***

1 comentari: